Bio

sylvain vallée portraitSylvain Vallée est né en région parisienne en juin 1972. Passionné par le dessin dès son plus jeune âge, son goût pour la bande dessinée révèle très tôt sa vocation pour le dessin. Après avoir participé à plusieurs fanzines (les « Cahiers ludiques », « Illusions » avec Boivin, Roudaut, Le Goff, Richard alors tous élèves du lycée Ernest Renan, à Saint-Brieuc…), et un Bac artistique en poche, il part pour la Belgique pour suivre des cours de graphisme et de bande dessinée à l’institut Saint Luc de Bruxelles.
Diplômé de cette école en 1993, il rejoint la même année les éditions « Oh, la vache ! » de Rennes, regroupant et publiant de jeunes dessinateurs de BD. Il y publiera plusieurs recueils d’histoires (« A ce soir, chérie », « Plein ma brouette »). Il rejoint également l’association A.L.A.B.D., qui organise le festival BD de Laval, avec laquelle il monte plusieurs Expositions (Polar et BD, Joubert et l’île au trésor, Margerin, Mézières…). En parallèle, il exerce une activité d’illustrateur publicitaire et de presse (Haut Anjou, Ouest France) et anime des ateliers BD pour les plus jeunes.

Il publie, en 1997 aux éditions Le Cycliste, un premier album complet intitulé L’écrin dont il assure également le scénario, ainsi que plusieurs de ses travaux d’illustrations, sous forme d’affiches, inspirées de célèbres films (« Les tontons flingueurs », « Mélodie en sous-sol », « Un taxi pour Tobrouk », « La traversée de Paris ») et qui rencontreront un vif succès auprès du public amateur de cinéma et d’images.

La même année, il fait la rencontre de Jean-Charles Kraehn (« Tramp », « Les aigles décapités », « Bout d’homme », « Le Ruistre ») qui lui propose une collaboration sur la série Gil Saint-André chez Glénat. Il réalisera tout d’abord les crayonnés des dix dernières planches du tome 2, et rapidement, assurera le dessin de la série à partir du 3e tome, imprimant peu à peu sa personnalité sur la série et la faisant évolué avec Kraehn vers plus de noirceur et de réalisme.
Le succès rencontré par cette série auprès du public donnera envie aux deux auteurs de réaliser un second cycle de trois tomes.

Sylvain Vallée réalise ensuite une série en collaboration avec Fabien Nury (West, Je suis légion…) au scénario. Il était une fois en France est l’ambitieuse histoire de gangstérisme à la française se déroulant sous d’occupation et l’après-guerre, et retraçant le destin du homme peu ordinaire puisqu’il a été à la fois collaborateur et résistant durant cette période. Succès commercial (plus de 600 000 exemplaires vendus à ce jour) et multi-récompensée, notamment par le Prix de la série au festival d’Angoulême en 2011, cette série est actuellement en cours de développement pour le cinéma.

En juin 2014 paraît un album de XIII Mystery, spin-off de la série XIII, consacré à Betty Barnowsky, sur un scénario de Joël Callède (Comptine d’Halloween, Enchaînés…), aux éditions Dargaud.

En 2015, le festival Quai des Bulles à Saint-Malo lui remet son Grand Prix de l’Affiche pour l’ensemble de son œuvre. A ce titre, il réalise l’affiche de l’édition 2016.

Sylvain Vallée travaille actuellement de nouveau avec Fabien Nury sur une aventure qui se déroule au Katanga, dans les années 60, sur fond d’indépendance, de mercenaires et de diamants… Parution prévue en 2017.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s